Le fonctionnement du drone

Les types de drones les plus communs sont les quadcoptères (quatre hélices), les hexacoptères (six hélices) et les octocoptères (huit hélices), qui utilisent des batteries pour fonctionner et peuvent transporter des colis qui pèsent jusqu’a 10 kg. Sur un drone la rotation des hélices est alternées c’est-à-dire que la moitié tournent dans le sens des aiguilles d’une montre et le reste tournent dans l’autre sens, ce qui permet la stabilité du vol. Lorsque les hélices tournent, elles créent un courant d’air allant vers le bas et poussant le drone vers le haut lui permettant de voler. Pour que le drone soit stable il faut que les moteurs tournent à la même vitesse. En changeant la vitesse des moteurs on peut modifier le vol du drone, par exemple pour aller en avant on fait ralentir les deux moteurs de devant: ceci fait que les hélices du devant font un courant d’air moins grand que ceux de derrière. Cela fait que la partie arrière du drone se trouve au-dessus de l’avant permettant ainsi l’avancé du drone. Pour que le drone aille en arrière, le principe est le même sauf que ce sont les deux moteurs arrières qui ralentissent au lieu que ce soit ceux de l’avant. L’avant du drone se trouve ainsi au-dessus de la partie arrière le permettant de reculer. En réduisant la vitesse des moteurs de droites le drone bascule vers la droite alors qu’il va a gauche quand on ralentit les moteurs de gauches. Si on veut que le drone pivote sur lui-même, il faut accélérer les moteurs sur un même axe qui feront tourner le drone dans le sens de la rotation des moteurs de cette axe.

Etant dans un espace tridimensionnel, il y a trois axes de mouvements qui définissent les mouvements du drone, ils sont le tangage, le roulis et le lacet: ce sont des gyroscopes. Le tangage est l’axe qui passe par l’arrière et l’avant du drone et qui selon son inclinaison affecte les mouvements vers l’avant et l’arrière. Le roulis est l’axe allant de la droite a la gauche donc définissant si le drone va a droite ou a gauche, tandis que le lacet est l’axe perpendiculaire au drone passant par son milieu qui caractérise les rotations du drone sur un plan horizontal. L’altitude du drone peut être mesurée grâce a un capteur de pression qui calcule la pression atmosphérique qui diminue quand l’altitude augmente. Les gyroscopes sont intégrés dans le contrôleur de vol, lorsque la télécommande effectue une action elle est transmise au récepteur qui l’envoi au contrôleur de vol. Apres ce dernier ajuste les gyroscopes qui vont donc changer la vitesse de la rotation des moteurs, affectant le vol du drone.

Le tangage : oscillations selon l'axe yLe roulis : oscillations selon l'axe xLe lacet : oscillations selon l'axe z

 

Le roulis                     Le lacet                 Le tangage

 

 

 

Advertisements